Espace réservé aux professionnels de santé !
En application de la loi du 29 décembre 2011 relative au renforcement de la sécurité sanitaire et des produits de santé dite loi Bertrand, je certifie être un professionnel et être ainsi autorisé à accéder à cet espace!

Numéro d'inscription au Conseil de l'Ordre :
 
 
 
 
 
 

28 rue Ampère, BP 28 ZI, 91430 IGNY, France - Tél: +33 1 69 41 90 28 - Fax: +33 1 60 19 32 22 contact@orthoplus.fr

  Français  English

Accueil PRÉSENTATION Une autre vision de l'ODF

Orthoplus : une autre vision de l’ODF


Les patients et leurs parents nouvelle génération demandent plus : plus d’informations, des traitements plus «doux », ils demandent à être rassurés par un médecin et non pas par un « technicien»… Depuis plus de 25 ans, Orthoplus va dans le sens de cette démarche. Nous avons soutenu des précurseurs de renom comme le Dr Marc-Gérald Choukroun (traiter dans le consentement), le Dr Marie-José Deshayes (traiter avant 6 ans), le Dr Daniel Rollet (l’éducation fonctionnelle chez le jeune enfant).

La légitimité de l’éducation fonctionnelle


Il apparaît évident, et de nombreuses études scientifiques et cliniques le démontrent, que le fait d’intervenir tôt permet de bienmeilleurs résultats tant sur l’harmonie du visage et l’esthétique que sur le bien-être global du patient à long terme, de plus en obtenant une coopération du jeune patient bien supérieure à celle de l’adolescent. Le nombre d’enfants dans la tranche 6-11 ans et d’environ 5 millions ; 3 millions devraient bénéficier d’un traitement ODF.
Nous en sommes loin.
De nombreux auteurs ont publié sur les traitements précoces: M.-J.Deshayes, P. Fellus, R. M. Ricketts, C. Gugino, E. Lejoyeux, A. Patti, G. Perrier D’Arc et bien d’autres. L’éducation fonctionnelle est un concept de traitement présenté par le Dr Daniel Rollet depuis plus de 15 ans, et qui fait appel à l’utilisation d’appareils appelés «gouttières d’éducation fonctionnelle» en matériaux souples et donc confortables pour le patient. Ce concept a été présenté à l’occasion de nombreuses conférences en France et dans de nombreux pays sur tous les continents, des milliers de cabinets d’ODF ont aujourd’hui adhéré à ce concept innovant en matière de traitement pour les jeunes patients.

Des traitements par «gouttières souples » sont une nouvelle voie et ouvrent des perspectives intéressantes et une alternative ou un complément aux dispositifs mécaniques ; dans de nombreux cas, leur efficacité n’est plus à prouver mais demande des adaptations dans l’organisation des cabinets et des efforts dans la communication avec les patients.
Dans ce contexte, Orthoplus a décidéde prendre position de façon claire en partageant la conception de l’ODF qui est la sienne depuis 25ans. Une approche globale fondée sur la complémentarité entre l’éducation fonctionnelle et l’orthodontie fixe. Une prise de position symbolisée par une nouvelle identité visuelle, de nouveaux outils de communication, et une promesse qui nous engagent vers l’ensemble de la profession: « préparons l’avenir». L’avenir des nouvelles génération de patients tout autant que celui du secteur de l’ODF.

Orthoplus s’engage également sur une nouvelle offre pour répondre à l’ensemble des enjeux des praticiens. Une offre complète de produits, services et formations qui apportent des solutions simples et complètes pour s’initier à l’éducation fonctionnelle ou devenir des experts de l’orthopédie dento-faciale. Des solutions adaptées à tous les cabinets et à toutes les catégories d’âge des patients.




Les très jeunes patients moins de 8 ans : la phase de prévention
Succion des doigts, déglutition atypique, respiration buccale, mauvais développement des bases osseuses maxillaires… Des solutions par petits appareils fonctionnels associés à des exercices peuvent résoudre de nombreux troubles et favoriser une croissance harmonieuse.


Les enfants en denture mixte de 8 à 12 ans : l’étape d’interception
Les enjeux sont les mêmes que ceux concernant les très jeunes mais les mauvaises habitudes plus ancrées. Les dents définitives, dont l’apparition est progressive, doivent trouver leurs bonnes places sur l’arcade. Il existe maintenant tout un arsenal thérapeutique constitué d’appareils d’éducation fonctionnelle confortables ainsi que de gouttières permettant de guider l’éruption des dents définitives tout en aidant à la correction des problèmes fonctionnels; le traitement multibague qui s’en suivra éventuellement en sera facilité et moins long.


Les adolescents 12 à 17 ans en denture définitive: l’étape de construction
La période de pleine croissance, la puberté et ses corolaires psychologiques compliquent la mise en place d’une thérapeutique simple, de plus l’acceptation est beaucoup plus difficile à obtenir dans cette période. De nombreux appareillages orthopédiques et mécaniques existent, il est également souvent nécessaire de rééduquer les fonctions en parallèle au traitement multibague.

Les adultes
La croissance est terminée! En fonction des âges et des anomalies dentomaxillaires, il s’agira de traitement d’alignement dentaire, principalement par multibague, le plus discret possible (attaches céramique, par exemple), de réhabilitation occlusale, d’occlusodontie voire de chirurgie.

En conclusion :
Orthoplus a simplement décidé de relever les défis lancés par la Haute Autorité de Santé (HAS) dans ses recommandations de bonnes pratiques : « Eu égard à la gravité de la pathologie et sa prévalence dans la population jeune, il serait donc important de diagnostiquer précocement les dysmorphoses pour qu’elles ne s’aggravent pas avec la croissance en l’absence de traitement, et pour éviter une dégradation de la qualité de vie chez le jeune adulte. »
« Tout chirurgien dentiste se doit de dépister, diagnostiquer, traiter ou adresser tout enfant porteur de problèmes fonctionnels péri oraux avec ses dysmorphoses associées et ce dès l’âge de 3ans. »

Un acteur économique qui s’engage durablement pour le bien de la collectivité. Au-delà des enjeux professionnels, Orthoplus s’engage également à tenir compte des enjeux de société et à les intégrer dans toutes ses réflexions.


1. Responsabilité économique
Un traitement dès le plus jeune âge aura des conséquences bénéfiques sur un traitement ultérieur avec multibague, et un impact certain sur les coûts de la Sécurité sociale et par là-même sur le budget des ménages. Notre volonté de production en France et notre dynamique à l’international ont également un impact non négligeable sur l’économie.



2. Responsabilité sociale
L’emploi des jeunes en alternance et des séniors, les aides aux handicapés, les supports et participations aux associations
  3. Responsabilité environnementale
Conditionnements et emballages, recyclage des déchets de produits (nous adhérons au système Recydent).



4. Éthique de la profession
Pour que notre métier de fabricant et de fournisseur, ainsi que celui des praticiens en orthopédie dento faciale recouvre sa légitimité auprès des pouvoirs public et des patients, il est indispensable de retrouver les valeurs qui ont toujours existé depuis le serment d'Hippocrate, et de lutter contre les mauvaises habitudes de type cadeaux ou réutilisation de produits destinés à un usage unique sans en informer le patient. De même, nous devons entretenir des relations cordiales, claires et loyales avec nos clients, nos fournisseurs, nos partenaires et nos concurrents. Une approche exigeante, rigoureuse, pragmatique, ouverte et dans le respect de l’éthique que nous revendiquons.